De loeul e 2007 les chinois convoitent-ils l’agriculture africaine

image

Pourquoi les Chinoises sont-ils en Afrique?

De plus en plus nombreux en effet sont ceux qui en Afrique considèrent désormais la présence chinoise comme une présence prédatrice et comme une forme de colonialisme new look, bénéficiant de surcroît de la complaisance de gouvernements locaux fortement discrédités.

Quelle est la logique de la présence de la Chine en Afrique?

17 La présence de la Chine en Afrique, jusque dans les années 1970 présente donc une logique d’interstice, se glissant dans les espaces laissés libres par les deux grandes puissances de l’Ouest et de l’Est. Anti-impérialiste et contrepoids à l’Occident, la Chine s’infiltrait dans les territoires épargnés par les États-Unis et l’Union soviétique.

Comment le commerce chinois a-t-il explosé en Afrique?

Depuis l’an 2000, le commerce et les investissements chinois en Afrique ont explosé. La diplomatie chinoise en a été le catalyseur, associant aides et prêts publics en faveur de projets d’infrastructures, ces derniers étant confiés à de grandes entreprises publiques.

Quel est le rôle de la Chine en Afrique?

7 Au cours de ces cinq siècles, il semble que le rôle de la Chine en Afrique ait été largement supplanté, surtout à partir du xixe siècle, par des immigrants arabes et indo-pakistanais, en particulier en Afrique orientale, dans le sillage de l’expansion du sultanat d’Oman, qui fit de Zanzibar, la capitale d’un véritable empire «  indo-océanique ».

image


Où la Chine investit en Afrique ?

Il était de 130,4 milliards en 2010, de 346,9 milliards en 2015 et de 473,5 milliards en 2020. Géographiquement, douze pays concentrent à eux seuls près de 70 % des investissements – l’Afrique du Sud et la RDC dominant le classement de très loin. Un fait bien établi.


Quel est le rôle de la Chine en Afrique ?

La Chine voit dans l’Afrique un réservoir de matières premières énergétiques et minières. Pour les Etats africains, Pékin est un partenaire commercial idéal, qui n’impose pas de conditions politiques particulières à ses fournisseurs et qui leur assure même un soutien diplomatique.


Quels sont les échanges entre la Chine et l’Afrique ?

Si les échanges entre la Chine et l’Afrique relèvent du commerce Sud-Sud, c’est-à-dire du commerce entre pays en développement, leur structure est de nature Nord-Sud. En effet la Chine exporte des produits manufacturés vers l’Afrique d’où elle importe des ressources naturelles (pétrole, minéraux, bois).


Quels sont les enjeux des investissements chinois en Afrique ?

Les entreprises chinoises sont notamment prédominantes sur le marché de la construction d’infrastructures, enjeu clé de développement du continent africain. Le transport y est en effet trois fois plus long qu’en Asie et, pour la route, trois à quatre fois plus cher qu’aux États-Unis.


Quel pays exploite le plus l’Afrique ?

Derrière le Ghana, c’est aujourd’hui le Soudan qui se positionne au second rang des producteurs africains avec une production de 127 tonnes….LIRE AUSSI: Maroc: Managem prend une participation dans un projet aurifère en Guinée.Rang en Afrique1erRang mondial6ePaysGhanaproduction (en tonnes)1584 more columns•May 7, 2019


Quel rôle joue la Chine dans le développement des infrastructures des ports africains ?

C’est surtout depuis 2000 qu’on observe un renforcement de la présence chinoise en Afrique dans les investissements, l’aide au développement, le soutien à la construction d’infrastructures et le dialogue avec les dirigeants africains.


Comment les investissements chinois Transforment-ils les territoires en Afrique ?

Une présence chinoise multiforme Depuis l’an 2000, le commerce et les investissements chinois en Afrique ont explosé. La diplomatie chinoise en a été le catalyseur, associant aides et prêts publics en faveur de projets d’infrastructures, ces derniers étant confiés à de grandes entreprises publiques.


Quelle place occupe la Chine comme partenaire commercial de l’Afrique ?

La Chine est le premier partenaire commercial de l’Afrique depuis 2009 (livre blanc)


Quels produits importés de Chine ?

Les 25 meilleurs produits à importer de Chine en 20211.1 1- Les stylos.1.2 2- Les t-shirts.1.3 3- Les lunettes de soleil.1.4 4- Les protections écrans pour téléphone mobile.1.5 5- Les chaussettes.1.6 6- Les couches et protège-animaux jetable pour animal de compagnie.1.7 7- Les vêtements pour animaux de compagnie.More items…


Pourquoi la Chine investit elle en Afrique correction ?

La menace de la dette La Chine veut gagner de l’influence, elle veut être une puissance mondiale ». Selon lui, les gouvernements africains contractent tellement de dette envers la Chine qu’ils mettent en gage leur indépendance politique et économique.


Pourquoi la Chine constitue un modèle de développement pour l’Afrique ?

Sur le plan extérieur, la croissance africaine est étroitement liée à l’envolée des prix des matières premières — croissance en Chine et émergence de cette dernière comme un des principaux marchés et partenaires d’investissement du continent – ainsi qu’à l’essor des flux financiers internationaux.


Quelle stratégie pour la Chine en Afrique ?

Pour maintenir cette dynamique, Pékin a annoncé en 2019 la création d’un fonds d’un milliard de dollars dédié au développement de l’infrastructure africaine et s’inscrivant dans l’initiative « la Ceinture et la Route » pour renforcer ses liens économiques avec l’Afrique.


Introduction

Bousculant les agendas internationaux du développement et redéfinissant les grands équilibres géopolitiques et économiques, la Chine n’a cessé depuis une quinzaine d’années d’élargir son champ d’action et de consolider sa présence en Afrique, traditionnel pré carré des puissances occidentales.


Prise de conscience et convergence

Face à l’exacerbation des conflits sociaux et environnementaux, à la montée du sentiment anti-chinois et à la multiplication des critiques internes et externes, la Chine prend de plus en plus conscience des difficultés inhérentes aux contextes africains et commence à se rendre compte qu’il en va de son intérêt de changer de posture.


Conclusion : une perspective africaine

La Chine représente-t-elle une menace ou une opportunité pour l’Afrique ? La réponse a cette question formulée en termes binaires doit être nuancée si l’on privilégie une lecture pluridimensionnelle, tenant compte de la multiplicité des points de vue et intégrant différents niveaux d’analyse.


Généralités

Chindiafrique
BOILLOT, Jean-Joseph DEMBINSKI, Stanislas – PARIS : ODILE JACOB, 2013, 369 P.
D’ici à 2030, 3 grands ensembles, la Chine, l’Inde et l’Afrique vont entraîner un bouleversement sans précédent du monde : démographique, économique, technologique, énergétique et politique.


Liens historiques

Les trajectoires de la Chine-Afrique
CHAPONNIERE, Jean-Raphaël (sous la dir. de) – AFRIQUE CONTEMPORAINE, n°228, 2008/12, P. 21-133
Les relations entre la Chine et l’Afrique font l’objet d’une abondante littérature dans les pays développés occidentaux qui se considèrent comme les partenaires naturels du continent africain.


Relations commerciales

China, Ltd. : Un business africain
KERNEN, Antoine, Coordinateur – POLITIQUE AFRICAINE, n°134, juin 2014. – P. 5-132
Dossier comprenant 8 articles.
Depuis une quinzaine d’années, la présence chinoise en Afrique suscite un intérêt sans précédent.


Ressources naturelles et pétrole

Chine-Afrique : enjeux de l’ajustement chinois pour les pays miniers
CHAPONNIERE, Jean-Raphaël – AFRIQUE CONTEMPORAINE : AFRIQUE ET DEVELOPPEMENT, n° 248, 2014/01, P. 89-106
En quelques années, la Chine est devenue le premier importateur de minerais métalliques.


Aide chinoise

Le dessous des cartes
MBABIA, Olivier – MONDE CHINOIS NOUVELLE ASIE, n° 33, 15/07/2013, P. 23-80
Le gouvernement chinois, sensible aux recommandations de ses universitaires s’investit résolument dans un véritable renforcement de la dimension culturelle des relations avec les pays d’Afrique.


Accaparement des terres

La Chine est-elle un accapareur de terres en Afrique ?
GABAS, Jean-Jacques – FUTURIBLES : ANALYSE ET PROSPECTIVE, n° 398, Janvier-février 2014, P. 25-36
Les critiques sur la Chine accusée de faire preuve d’une certaine forme de néocolonialisme doivent être nuancées.


Conséquences sociales et environnementales

Empreinte écologique de la Chine en Afrique
BOSSHARD, Pierre – ALTERNATIVES SUD, VOL. 18, n° 2, 01/05/2011, P. 85-112
En accroissant sa présence en Afrique, la Chine y a étendu son empreinte écologique.


Des partenariats public-privé

Le gouvernement chinois, principal moteur de l’investissement dans l’agriculture africaine, cherche de plus en plus à y augmenter la participation des entreprises privées par le biais de partenariats public-privé, remarque Cathy Xi Cao, analyste indépendante du secteur agricole.


Les motivations commerciales

Il est souvent dit que la principale motivation de Pékin pour soutenir l’investissement dans l’agriculture africaine est de garantir l’approvisionnement alimentaire de la Chine. Mais le rapport de l’USDA souligne que l’Afrique n’a fourni que 2 % des importations agricoles en Chine entre 2010 et 2015.


Un impact indéterminé

Alors que de nombreux médias accusent les structures chinoises d’accaparer 6 millions d’hectares de terres sur le continent, l’impact des investissements chinois dans l’agriculture africaine est un sujet sensible.


La CIDCA : une ère nouvelle ?

En avril 2018, le lancement de l’Agence chinoise de coopération internationale pour le développement (CIDCA) a laissé espérer que Pékin amorçait une approche plus transparente et collaborative de ses flux d’aide, ainsi qu’une nouvelle volonté de reconnaître les erreurs.


Les centres de démonstration agricole chinois en Afrique

18 Aux superficies, aux productions et aux rendements variables, ces centres ont néanmoins une constante : ils sont très majoritairement gérés par une entreprise de rang provincial, soient des ETL.


Conclusion

47 Depuis 2006, Pékin se dote des moyens nécessaires afin d’élever, dans les faits et sur le terrain, l’agriculture en tant que secteur prioritaire de la politique chinoise en Afrique. Lorsqu’ils sont effectivement suivis de faits tangibles, les effets d’annonce sont synthétisés – et publiés – dans les plans d’action des FOCAC.

image


Introduction

  • Bousculant les agendas internationaux du développement et redéfinissant les grands équilibres géopolitiques et économiques, la Chine n’a cessé depuis une quinzaine d’années d’élargir son champ d’action et de consolider sa présence en Afrique, traditionnel pré carré des puissances occidentales. Approbation en 2004 par Pékin d’une ligne de crédit de 2 milliards de dollars au go…

See more on cetri.be


Évolution Des Relations Sino-Africaines

  • « La Chine s’est installée en Afrique et compte bien y rester… Du Caire à Capetown, des îles de l’Océan indien au Golfe de Guinée, traversant les savanes et les montagnes, un vent nouveau venu d’Orient souffle sur l’Afrique ». La citation aurait pu être extraite d’un article de presse commentant la récente ruée chinoise sur l’Afrique. Pourtant, elle est tirée de l’ouvrage East Wind over Africa : …

See more on cetri.be


Enjeux de La Présence Chinoise en Afrique et Termes Du Débat

  • Alternative salutaire… Dans un entretien accordé en 2007, l’ex-secrétaire d’État britannique au développement, Hilary Benn, faisait part de ses inquiétudes quant à la percée chinoise en Afrique et mettait en garde contre les conséquences potentiellement désastreuses des crédits accordés par la Chine à plusieurs pays ne satisfaisant pas aux condit…

See more on cetri.be


Envers et Revers de L’Engagement Chinois en Afrique

  • Plébiscité par la plupart des gouvernements et assez généralement bien accueilli par de nombreux intellectuels africains (sur le continent comme dans la diaspora) – les premiers voyant principalement la Chine comme un allié politique, un partenaire économique plus efficace et un bailleur de fonds moins exigeant ; les seconds surtout comme un moyen de briser les liens de d…

See more on cetri.be


Prise de Conscience et Convergence

  • Face à l’exacerbation des conflits sociaux et environnementaux, à la montée du sentiment anti-chinois et à la multiplication des critiques internes et externes, la Chine prend de plus en plus conscience des difficultés inhérentes aux contextes africains et commence à se rendre compte qu’il en va de son intérêt de changer de posture. Aussi a-t-elle révisé ses stratégies de coopérati…

See more on cetri.be


Conclusion : Une Perspective Africaine

  • La Chine représente-t-elle une menace ou une opportunité pour l’Afrique ? La réponse a cette question formulée en termes binaires doit être nuancée si l’on privilégie une lecture pluridimensionnelle, tenant compte de la multiplicité des points de vue et intégrant différents niveaux d’analyse. Un telle lecture doit d’emblée écarter toute opinion arrêtée et tout avis définiti…

See more on cetri.be


Bibliographie

  • Alternatives Sud (2007), « Coalitions d’Etats du Sud : Retour à l’esprit de Bandung ? », Cetri-Syllepse, vol XIV-3. Bello W. (2007), « China Eyes Africa : The New Imperialism ? » Multinational Monitor, vol. 28-1, janvier-février, http://www.multinationalmonitor.org/mm2007/012007/bello.html Beuret M. et Michel S. (2008), « La Chine a-t-elle un plan en Afrique ? », Afrique contemporaine, 4…

See more on cetri.be


Liens Historiques

  • Les trajectoires de la Chine-Afrique CHAPONNIERE, Jean-Raphaël (sous la dir. de) – AFRIQUE CONTEMPORAINE, n°228, 2008/12, P. 21-133 Les relations entre la Chine et l’Afrique font l’objet d’une abondante littérature dans les pays développés occidentaux qui se considèrent comme les partenaires naturels du continent africain. Ces commentaires sont gén…

See more on ritimo.org


Relations Commerciales

  • China, Ltd. : Un business africain KERNEN, Antoine, Coordinateur – POLITIQUE AFRICAINE, n°134, juin 2014. – P. 5-132 Dossier comprenant 8 articles. Depuis une quinzaine d’années, la présence chinoise en Afrique suscite un intérêt sans précédent. La Chine ne contribue que faiblement à l’aide publique au développement mais elle joue un rôle important dans le financement de grand…

See more on ritimo.org


Ressources Naturelles et Pétrole

  • Chine-Afrique : enjeux de l’ajustement chinois pour les pays miniers CHAPONNIERE, Jean-Raphaël – AFRIQUE CONTEMPORAINE : AFRIQUE ET DEVELOPPEMENT, n° 248, 2014/01, P. 89-106 En quelques années, la Chine est devenue le premier importateur de minerais métalliques. Cette demande a fait monter les cours de ces produits dans les années 2000, avec un impact économ…

See more on ritimo.org


Aide Chinoise

  • Le dessous des cartes MBABIA, Olivier – MONDE CHINOIS NOUVELLE ASIE, n° 33, 15/07/2013, P. 23-80 Le gouvernement chinois, sensible aux recommandations de ses universitaires s’investit résolument dans un véritable renforcement de la dimension culturelle des relations avec les pays d’Afrique. Cette nouvelle politique revêt des formes diverses : constructions d’écoles, dons de m…

See more on ritimo.org


Accaparement Des Terres

  • La Chine est-elle un accapareur de terres en Afrique ? GABAS, Jean-Jacques – FUTURIBLES : ANALYSE ET PROSPECTIVE, n° 398, Janvier-février 2014, P. 25-36 Les critiques sur la Chine accusée de faire preuve d’une certaine forme de néocolonialisme doivent être nuancées. La Chine se classe en sixième position dans le monde parmi les investisseurs fonciers loin derrière les Et…

See more on ritimo.org


Conséquences Sociales et environnementales

  • Empreinte écologique de la Chine en Afrique BOSSHARD, Pierre – ALTERNATIVES SUD, VOL. 18, n° 2, 01/05/2011, P. 85-112 En accroissant sa présence en Afrique, la Chine y a étendu son empreinte écologique. Son déficit en matières premières l’amène à s’intéresser à des gisements peu accessibles, dans des écosystèmes fragiles au coeur de pays dotés d’une faible structure d…

See more on ritimo.org


Impacts Locaux de La Présence Chinoise

  • La révolution des produits chinois en Afrique : Consommation de masse et nouvelle culture matérielle KERNEN, Antoine ; MOHAMMAD, Guive Khan – POLITIQUE AFRICAINE, n°134, juin 2014. – P. 111-132 Alors que depuis une quinzaine d’années, les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique ont connu un accroissement rapide, cet article traite des conséquences de l’arrivée d…

See more on ritimo.org


Ambivalence Des Relations avec l’Afrique

  • Les relations Chine-Afrique : nouvelles responsabilités et nouveaux défis d’une puissance mondiale en devenir CABESTAN, Jean-Pierre – HERODOTE, n°150, septembre 2013, P. 150-171. Ces dix dernières années ont vu l’essor des relations entre la Chine et l’Afrique. Pour répondre à ses besoins économiques croissants, la Chine a intensifié ses échanges et ses projets de coopé…

See more on ritimo.org


Fin Des Pré Carrés ?

  • Investissements chinois et occidentaux en Afrique NNAJIOFOR, Peterson – INFORMATIONS ET COMMENTAIRES, n°165, octobre-décembre 2013, P. 50-56 Par tradition, l’Occident est la source des investissements directs étrangers destinés à l’Afrique. Cependant, cette préférence n’a pas apporté les résultats attendus. C’est pourquoi les Chinois sont perçus comme une alternative. S…

See more on ritimo.org


Articles et Documents en Ligne

  • Relations Chine-Cameroun : la question foncière divise William Bayiha, 14 janvier 2015 http://www.farmlandgrab.org/post/view/24415 Soft power chinois en Afrique : Renforcer les intérêts de la Chine au nom de l’amitié sino-africaine David Bénazéraf, IFRI-Centre Asie, septembre 2014, 34 p. (Asie.Visions 71). http://www.ifri.org/sites/default/files/atoms/files/ifri_av71_softpo…

See more on ritimo.org


Des Partenariats Public-Privé

Image
Le gouvernement chinois, principal moteur de l’investissement dans l’agriculture africaine, cherche de plus en plus à y augmenter la participation des entreprises privées par le biais de partenariats public-privé, remarque Cathy Xi Cao, analyste indépendante du secteur agricole. D’après elle, cela devrait s’accélérer avec l’esso…

See more on spore.cta.int


Les Motivations Commerciales

  • Il est souvent dit que la principale motivation de Pékin pour soutenir l’investissement dans l’agriculture africaine est de garantir l’approvisionnement alimentaire de la Chine. Mais le rapport de l’USDA souligne que l’Afrique n’a fourni que 2 % des importations agricoles en Chine entre 2010 et 2015. En outre, bien que l’aide et l’assistance technique chinoises portent essentiellement sur …

See more on spore.cta.int


Un Impact Indéterminé

  • Alors que de nombreux médias accusent les structures chinoises d’accaparer 6 millions d’hectares de terres sur le continent, l’impact des investissements chinois dans l’agriculture africaine est un sujet sensible. Toutefois, selon l’Initiative de recherche Chine-Afrique de l’Université Johns-Hopkins, à peine plus de 4 % de ce chiffre – 252 901 hect…

See more on spore.cta.int


La CIDCA : Une ère Nouvelle ?

  • En avril 2018, le lancement de l’Agence chinoise de coopération internationale pour le développement (CIDCA) a laissé espérer que Pékin amorçait une approche plus transparente et collaborative de ses flux d’aide, ainsi qu’une nouvelle volonté de reconnaître les erreurs. Moins de six mois plus tard, la publication d’un rapportcommun de la CIDCA et du PNUD sur l’impact et l’ef…

See more on spore.cta.int

Leave a Comment